Strona G³ówna   Kontakt   Warto przeczytaæ Jeste¶ 233370 go¶ciem.
 
Zofia Czeska, née Maciejowska

Fondatrice de l'école et de la Congrégation des Vierges de la Présentation de la Tre`s Sainte Vierge Marie
(Congregatio Virginum a Praesentatione Beatae Mariae Virginis)




   L'histoire de l'Église, de l'antiquité a` nos jours, est riche d'exemples admirables de personnes consacrées qui ont vécu et qui vivent la recherche de la sainteté a` travers leur engagement pédagogique, tout en proposant la sainteté comme un but dans l'éducation. De fait, beaucoup d'entre eux ont atteint la perfection de la charité en étant éducateurs. C'est un des dons les plus précieux que les personnes consacrées puissent faire aujourd'hui encore a` la jeunesse, dans un service pédagogique riche d'amour (...) [Exhortation d'apra`s synode du Saint Pe`re Jean Paul II Vita Consacrata , 96]

   La Servante de Dieu, me`re Zofia Czeska, née Maciejowska, fit partie des personnes engagées de tout leur coeur dans un travail pédagogique. Née en Pologne en 1584, elle était la fille de Mateusz Maciejowski et de Katarzyna, née Lubowiecka. Ses parents appartenaient a` la moyenne noblesse de Petite Pologne, établie sur les terres de Cracovie et de Sandomierz. Leur famille fut nombreuse: Zofia était le troisie`me enfant de cinq fils et quatre filles. Conformément aux moeurs de l'époque, elle se maria tre`s jeune - a` 16 ans. Elle prit alors le nom de son époux Jan Czeski. Leur mariage dura a` peine 6 ans. Elle devint veuve a` l'âge de 22 ans. Sans enfant. Malgré sa jeunesse, sa beauté, sa richesse et le désir de nombreux prétendants, elle ne se remaria pas. Elle se consacra par la suite a` une vie miséricordieuse pour les orphelines et les jeunes filles les plus pauvres. Mue par une intention d'ordre surnaturel, l'amour et la compassion de Dieu, elle organisa dans les années 1621-1627 a` ses maisons a` ses propres frais et chez elle, au 18 de la rue l'Hôpital a` Cracovie, une école nommée Maison des Jeunes Filles de la Présentation de la Tra`s Sainte Vierge Marie Me`re de Dieu ou encore Maison des Orphelines. Il s'agissait de la premie`re école pour jeunes filles de Pologne. Jusqu'alors, il n'existait aucune école de ce type. La formation des jeunes filles restait l'apanage des me`res. Les jeunes filles riches pouvaient avoir un précepteur ou pouvaient séjourner dans des cours ou des couvents. Les jeunes filles les plus pauvres, les orphelines, ne pouvaient jouir d'une telle opportunité.

   L'époque de Zofia fut dure et pleine de douleurs: forte mortalité, disettes, inondations, maladies et guerres. Les orphelins se faisaient toujours plus nombreux, bien souvent sans protection ni moyen de survivre, condamnés au bon vouloir de leurs proches, et dans le pire des cas, forcés de mendier ou de mener une vie immorale. Zofia Czeska consacra le reste de sa vie et tous ses biens aux pauvres et aux orphelins pour améliorer leur sort. Elle s'efforça de leur prodiguer, de`s leur plus jeune âge, la meilleure des éducations possibles et le meilleur enseignement en vue de les préparer a` l'âge adulte en leur garantissant tout a` la fois bonheur et salut. Elle se distingua dans son action par sa volonté maternelle de sauver l'enfance en danger. Elle s'adonna jusqu'a` la fin de sa vie au service de l'enseignement et de l'éducation en tant que supérieure, éducatrice et institutrice de son Institut. Elle assura a` son établissement un fondement juridique et matériel avec persévérance et courage: le 31 mai 1627, l'éve^que de Cracovie, Marcin Szyszkowski délivrait le décret de fondation de l'institut. Le nonce Honorat Visconti confirma cette fondation au nom du Saint Sie`ge le 24 mai 1633 puis le roi de Pologne, Ladislas IV Vasa, le 30 juin 1633.

    Il s'agissait d'un institut religieux organisé sur le mode`le des couvents sans e^tre pourtant un couvent lui-me^me. Son protecteur fut en continu l'éve^que de Cracovie, les Pe`res Jésuites de l'église Sainte-Barbe toute proche lui assuraient leur protection spirituelle.

   Pour pérenniser son institut, Zofia la Servante de Dieu décida de lui conférer la structure d'une assemblée de couvent, dont la mission principale consistait a` assurer l'enseignement et l'éducation des jeunes filles. Cette activité était a` l'époque tout ce qu'il a de plus novatrice, car les couvents dits actifs, aux mariages simples et sans limite claustrale stricte, n'en étaient qu'au début de leur histoire. Dieu rappela sa Servante pendant l'organisation de cette assemblée. Elle mourut, en opinion de sainteté, le 1er avril 1650 et fut inhumée dans la paroissiale de l`Assomption de la Tre`s Sainte Marie Me`re de Dieu de Cracovie.

   La Congrégation des Vierges de la Présentation de la Tre`s Sainte Vierge Marie (Congregatio Virginum a Praesentatione Beatae Mariae Virginis) se forma définitivement apre`s le déce`s de la Servante de Dieu. L'éve^que de Cracovie, Andrzej Trzebicki, confirma ses lois le 13 janvier 1660. Les lois de la Congrégation avaient été élaborées a` partir de la Constitution du Conservatoire Sainte Euphémie de Rome, qui menait une activité analogue. Le préambule a` ce re`glement écrit par la Servante de Dieu, me`re Zofia Czeska, prit la forme d'un testament, d'un témoignage de foi vivant de son amour pour le Seigneur. Elle y définit précisément l'objectif et l'intention de son activité. Elle accentua fortement le sentiment de l'appel divin qu'elle ressentit avant de s'occuper des jeunes filles pauvres, en réponse a` Sa bonté et a` Son amour. Elle l'illustra par une image : Le Seigneur n'a en rien besoin de nous, mais il a besoin de nous dans la personne des plus pauvres avec lesquels il s'identifie. Elle était persuadée qu'elle aidait les jeunes filles dans ce qu'il y a de plus important: le chemin qui me`ne au salut et a` la sainteté, conformément a` l'intention divine (Eve^que St. Smoleñski). Son désir était de rendre tout ce qu'elle possédait a` Dieu mais elle affirmait que "Dieu, en tant que Seigneur de toutes les choses, n'a besoin d'aucun présent. Il ordonne ainsi de rendre a` ses amis, a` ses serviteurs, a` ses orphelins et a` ses enfants. Ce qu'on donne doit alors e^tre reçu comme si cela lui était donné." Elle consacra donc sa vie aux plus nécessiteux : "parmi eux, je choisis les plus pauvres et les orphelins pour permettre a` ces plus misérables que Dieu, dans sa grâce et sa miséricorde, m'avait laissés, de bénéficier d'une bonne éducation [...] ".

   Me`re Zofia Czeska bâtit sa vie spirituelle sur le culte de l'Eucharistie et sur celui rendu a` Marie dont elle était la grande adoratrice. Elle choisit Marie comme patronne de son oeuvre dans le myste`re de la Présentation au Temple et le mode`le d'un dévouement total a` Dieu. Le nom de l'institut fondé par la Servante de Dieu, la Congrégation des Vierges de la Présentation de la Tre`s Sainte Vierge Marie, tire son origine de ce myste`re dit en latin "praesentatio", d'ou` le nom des soeurs de la Présentation (rappel liturgique du 21 novembre). Le myste`re de la présentation de Marie dissimule en lui me^me un contenu tre`s profond: il est le myste`re du dévouement total a` Dieu. Selon la tradition de l'Eglise, Marie fut, quand elle était enfant, emmenée par ses parents jusqu'au Temple de Jérusalem et la` présentée et offerte a` Dieu. Marie s'était donnée comme un présent. Nous aussi, nous vivons en tant que présent donné a` Dieu, car Dieu se donne lui-me^me a` nous. Il s'agit la` du fondement, de l'essence de toute vocation, de toute vie chrétienne. Ce dévouement commence lors du bapte^me, son aboutissement a lieu dans la consécration claustrale. Pour nous donner toujours plus au Seigneur notre Dieu, nous devons toujours lui présenter ce que nous vivons, ce que nous faisons, ce que nous pensons, ce que nous ressentons, toutes nos faiblesses, tout simplement qui nous sommes. Si notre vie intérieure se soumet a` une telle méthode, nous deviendrons sur ce chemin toujours plus présent, en nous soumettant au Seigneur notre Dieu. Ce que nous enseigne la Tre`s Sainte Marie dans le myste`re de la présentation a été sa méthode, sa vie intérieure, le chemin qui l'a menée a` Dieu, l'idée dominante de la vie claustrale de la Congrégation des Soeurs de la Présentation, fondée par la Servante de Dieu, me`re Zofia Czeska.

   La spiritualité des Soeurs de la Présentation est une expérience continue du myste`re "de la présentation de Marie", qui s'exprime par un amour ininterrompu en réponse a` l'amour éternel de Dieu. La vocation des Soeurs de la Présentation n'est pas uniquement de prier dans la présence divine, le travail ou la souffrance, mais aussi d'aider les plus jeunes a` vivre leur propre myste`re de la présentation, autrement dit de les soutenir dans leur face-a`-face avec Dieu qui est Amour et de former, a` partir de cette conscience, leur vie en tant que réponse a` cet Amour. Ainsi définissait la spiritualité des Soeurs de la Présentation le cardinal Karol Wojty³a, aujourd'hui Jean Paul II, lorsqu'il était éve^que a` Cracovie - ville de saint Stanislas - dans les lettres et homélies envoyées a` l'Assemblée lors de la fe^te de leur saint patron. La Servante de Dieu, me`re Zofia Czeska, choisit le myste`re de "la présentation de Marie" comme mode`le a` suivre pour elle me^me, pour ses protégées et pour ses filles spirituelles de l'assemblée qu'elle avait fondée.

   La Servante de Dieu, Zofia Czeska, eut pendant sa vie comme apre`s sa mort la réputation d'e^tre sainte. Sa mémoire, de me^me que le souvenir de son grand amour pour Dieu et de sa sensibilité au malheur de son prochain, sont encore vivants. Le 1er avril 1995, son éminence le cardinal Franciszek Macharski, éve^que de Cracovie, a ouvert une procédure d'enque^te concernant l'héroi`sme des vertus et l'opinion de sainteté de me`re Zofia. Le 20 novembre 1997, l'enque^te diocésaine était close et les actes transmis au Saint Sie`ge. Les restes de la dépouille de la Servante de Dieu se trouvent actuellement dans la chapelle latérale de l`église des St Jean Baptiste et St Jean Evangéliste a` Cracovie.

   La Congrégation des Soeurs de la Présentation de la Vierge Marie continue aujourd`hui l`activité didactique et éducatrice en Pologne, commencée par la Servante de Dieu, en tenant des écoles, des internats, des écoles maternelles, en s`engageant dans de différents domaines du travail pour les enfants et les jeunes. La Maison Générale de la Congrégation se trouve a` Cracovie, au 7 de la rue Saint-Jean, dans un lycée et colle`ge colle`ge d'enseignement général pour jeunes filles. Un internat pour jeunes filles est tenu dans la maison de me`re Zofia, au 18 de la rue de l'Hôpital. Dans l'esprit du charisme de sa Fondatrice, l'Assemblée travaille également aupre`s d'enfants et de jeunes défavorisés en Ukraine (Rohatyn, Lipówka, Halicz, Chodorów, Nowosió³ki, Bukaczowce, Bursztyn, Staszowa Wola, Podolle).

   Mulierem fortem quis inveniet ? Qui trouvera une femme forte ? demande l'Ecriture Sainte. Me`re Zofia Czeska n'était pas seulement "une femme forte", elle était aussi "valde prudens", tre`s sage. Elle s'est donné un but ultime et l'a réalisé avec force, en liant une foi profonde et l'amour de Dieu et du prochain. Prions, que Dieu nous donne la grâce d'une reconnaissance par l'Eglise de l'héroi`sme de ses vertus et de la sainteté de sa vie, qu'elle puisse e^tre élevée sur la grâce de l'autel en tant que patronne des enseignants, des éducateurs et des éducatrices des enfants et des adolescents (R.P. professeur Boles³aw Przybyszewski).


Prie`re de béatification


   Dieu, qui es Amour. Toi, qui permets aux hommes, dans ta bonté, de participer a` la réalisation de ton salut. Merci. Nous t'offrons ta Servante, Zofia Czeska, qui, sur le mode`le de Marie s'offrant dans le temple, s'est pleinement donnée a` toi, Seigneur, et a consacré sa vie a` la formation des coeurs et des esprits des enfants et des orphelins les plus pauvres. Par elle, Seigneur, tu as créé au sein de l'Eglise une nouvelle famille claustrale, dont la mission est d'enseigner et d'éduquer les jeunes filles et les adolescentes. Dieu tout-puissant et miséricordieux, couronne-la, nous t'en conjurons, de la gloire des bienheureux, pour que nous ayons en elle un mode`le et une protectrice dans la difficulté du métier d'éducateur et d'enseignant des nouvelles générations, dans nos familles et a` l'école, fide`les a` la vérité et a` l'amour du christ qui, avec toi, dans l'unité du Saint Esprit, vit et gouverne pour les sie`cles des sie`cles. Amen.


Prie`re des parents, des enseignants et des éducateurs


   Seigneur Jésus Christ, Enseignant divin, tu as pris sous ta protection les enfants, tu as fais en sorte que quiconque accueille un enfant, t'accueille toi-me^me, de me^me que tu as accueilli avec amour un jeune homme avec ses questions sur le sens de la vie. Nous te conjurons, par l'intercession aupre`s de ta Servante, Zofia Czeska, qui, par amour pour toi, a tout donné aux orphelins et aux plus pauvres, a consacré sa vie a` leur éducation, a` leur enseignement, de nous transmettre ta sagesse et ton amour dans notre mission de protection de ceux qui nous ont été confiés. Apprends-nous, grâce a` l'exemple de ta Servante Zofia, a` construire cette "civilisation d'amour et de vie" tant désirée par le Saint Pe`re, Jean Paul II. Seigneur Jésus, Maître et Enseignant divin, soit adoré en me^me temps que le Pe`re et le Saint Esprit pour les sie`cles des sie`cles. Amen.


Neuvaine de demande de grâce


   Dieu d'amour infini et de miséricorde, tu nous donnes chaque jour la grâce de supporter le calvaire du christ. Nous désirons avec humilité chanter le chant de notre reconnaissance pour ton choix porté sur ta Servante, me`re Zofia Czeska, afin qu'elle réalise, par amour pour toi et pour le salut des âmes, sa vocation de sainte par un détachement des biens matériels et une consécration totale a` l'enseignement et a` l'éducation des enfants les plus pauvres.

   Nous te prions, Seigneur, d'élever ta Servante Zofia Czeska jusqu'a` la gloire de l'autel et de nous donner....... (énumérer), pour sa grâce que nous demandons avec foi et confiance. Par Jésus Christ, notre Seigneur. Amen.


Nous vous prions de transmettre vos remerciements a` l'adresse suivante:


Soeurs de la Présentation (Siostry Prezentki)
(postulator procesu)
ul. ¶w. Jana 7
31-017 Kraków, Pologne


Photographies:

1. Eglise des soeurs de la Présentation de Cracovie sous l'invocation de saint Jean Baptiste et de saint Jean l'Evangéliste, ou` se trouve la Maison Générale de l'Assemblée >>

2. Maison de la Servante de Dieu, Zofia Czeska, rue de l'hôpital a` Cracovie (ul. Szpitalna) >>

3. Signature et cachet de Zofia Czeska >>

4. Icône de la Tre`s Sainte Marie du rachat des esclaves - Me`re de la Liberté dans l'église Saint-Jean de Cracovie, adorée par Zofia et coiffée des couronnes papales le 9 mai 1965 par l'archeve^que Karol Wojty³a >>

5. Restes de la dépouille de Zofia Czeska dite Servante de Dieu, placés dans la chapelle latérale de l'église Saint-Jean de Cracovie >>

6. Tableau de la Présentation de la Tre`s Sainte Marie >>

7. Ecoles de soeurs de la Présentation - Lycées et colle`ges de Cracovie et de Rzeszów >>

8. Ouverture de la procédure d'enque^te concernant l'héroi`sme des vertus et l'opinion de sainteté de Zofia Czeska dite Servante de Dieu, le 1er avril 1995 >>

9. Clôture a` l'échelle diocésaine du processus de béatification et de canonisation de Zofia Czeska, dite la Servante de Dieu, le 20 novembre 1997 >>

Texte rédigé par soeur M. Renata G±sior, Traduction en francais: Ks. dr Zbigniew Liana, Alexandre Dayet

WAvec l'autorisation de la Curie de l'éve^ché de Cracovie, le 24. 04. 2001, L.971/2001
Bp Kazimierz Nycz, Wikariusz Generalny
Ks. Prof. dr hab. Jan Dyduch, Kanclerz Kurii
Ks Dr hab. Jan Machniak, Cenzor